Vous identifier ou vous inscrire

Communiqués

Pas de nouveau communiqué

       
Vous êtes sur le site de l'amicale des anciens élèves, personnels, amis                 et associations du Lycée Emile Duclaux d'Aurillac.

Pour voir l'ensemble des pages dans leur intégralité (hors compte-rendus des réunions de l'amicale) il faut être inscritLes amicalistes inscrits peuvent voir toutes les pages du site.


logo4 1                               

Ce site devrait être vu avec Google chrome ou Firefox.
Liens amis

Bulletin de l'amicale (2019) - Devoir de mémoire et devoir d’Histoire au Lycée Emile Duclaux

Index de l'article

 

Devoir de mémoire et devoir d’Histoire au Lycée Emile Duclaux

commemoration 2018A l’occasion du centenaire de l’armistice de la Grande Guerre, les élèves du Lycée Emile Duclaux d’Aurillac ont été invités - vendredi 9 novembre - à prendre part à la cérémonie commémorative d’hommage à leurs glorieux aînés et professeurs tombés au champ d’honneur. Ce moment solennel et empreint d’émotion, en présence de nombreuses personnalités, s’est accompagné d’une lecture de lettre de poilu.

Le devoir d’histoire a ensuite pris le pas sur le devoir de mémoire. A l’invitation de M. Serge VIGNAUD, proviseur du lycée, Michel PROMERAT, ancien IA-IPR d’Histoire-Géographie de l’Académie de Clermont-Ferrand, a tenu en haleine son jeune auditoire dans le cadre d’une conférence intitulée 1918 : Sortir de la guerre ? « Pour les soldats, la guerre n’est pas terminée, elle sera là toute leur vie » affirme ce dernier abordant successivement les événements qui ont conduit à l’armistice, les conflits qui lui ont succédé et la perpétuation de la guerre dans les corps meurtris et les mémoires. Celui-ci a alors insisté sur la nécessité de perpétuer ces cérémonies d’hommage et a demandé aux jeunes générations de veiller à transmettre le souvenir de ce conflit qui marqua leur pays il y a maintenant un siècle. « La vie vous appartient » conclut-il devant son assistance émue.

Pour Sarah, élève de Première littéraire au lycée, « C’était une poignante matinée de commémoration. La cérémonie et la conférence nous ont permis de nous rendre compte que la guerre n’est pas si loin derrière nous, qu’elle nous concerne tous, et qu’il est de notre devoir, à nous les jeunes, de veiller à ce que son souvenir ne tombe pas dans les oubliettes de l’Histoire. ». La paix est sans doute à ce prix…

Rédaction de l’article : Clara Cellier, Sarah Garrouge, Camille Garnault, Armelle Lallemand, Zoé Lafont et Fanny Théol