Vous identifier ou vous inscrire

Communiqués

Pas de nouveau communiqué

       
Vous êtes sur le site de l'amicale des anciens élèves, personnels, amis                 et associations du Lycée Emile Duclaux d'Aurillac.

Pour voir l'ensemble des pages dans leur intégralité (hors compte-rendus des réunions de l'amicale) il faut être inscritLes amicalistes inscrits peuvent voir toutes les pages du site.


logo4 1                               

Ce site devrait être vu avec Google chrome ou Firefox.
Liens amis

Bulletin de l'amicale (2019) - La générosité des lycéens de Duclaux

Index de l'article

La générosité des lycéens de Duclaux

A la fin des années 90, l’association pour le don de sang dans l’Education Nationale (ADOSEN), fondée

dans le Cantal en 1984 sous l’égide de la Mutuelle Générale de l’Education Nationale (MGEN), décide

d’effectuer des actions de sensibilisation et d’information dans les établissements publics d’enseignement

secondaire et supérieur du département .

Concrètement à Emile Duclaux, c’est l’envoi de cartes-anniversaires aux 18 ans, des interventions

auprès des terminales, la présence de bénévoles lors des collectes. Les proviseurs et infirmières qui se

succèdent, les enseignants et les élèves jouent le jeu.

Après des débuts timides, 13 présentés en octobre 2001, la réussite est là. 42 présentés en mars 2002. Je

peux écrire au proviseur « Des contacts sont noués avec votre établissement ». Ils vont s’affirmer au fil des

années. Notre équipe ADOSEN s’étoffe. Les interventions, plus brèves, ont lieu la veille de la collecte

au début d’un cours ou à la fin. Les réactions des élèves et de leurs professeurs sont toujours positives.

Quelques nombres : 25 mars 2004 : 46 présentés dont 37 élèves sur 92 majeurs

15 mars 2007 : 48 présentés sur 92 majeurs soit 52 % (je rappelle qu’on n’accepte plus les moins de 50

kg ce qui écarte du don un certain nombre de jeunes filles)

Le meilleur résultat qui permet à Duclaux de détenir « le ruban bleu de la générosité » ?

Il a été obtenu le 24 mars 2011 : 62 présentés sur 86 majeurs soit plus de 70%. Pourcentage national ? 4% !

Deux brefs souvenirs personnels pour finir :

Sur le lit, à la fin du don, une jeune fille sanglote. Je m’inquiète : « Tu as mal ? » « Non ». « Alors, pourquoi pleures-tu ? » « Je suis heureuse, je viens d’effectuer mon premier geste citoyen ! »

A la fin d’une intervention, j’entends courir derrière moi : « M’sieur, m’sieur ? » « Oui ? » « Je veux donner, mais vous ne me prendrez pas ! » « Et pourquoi donc ? » « Je n’ai que 17 ans et demi ! » Il m’a fallu expliquer encore et encore : « Vois-tu, c’est ainsi, la loi française… » Je ne suis pas sûr d’avoir convaincu ma jeune lycéenne.

Mais vous comprenez sans doute à présent pourquoi « l’ancien de Duclaux » continue malgré le temps

qui passe avec ses copains de l’ADOSEN 15, à frapper discrètement à la porte des salles de notre cher

bahut « On peut entrer ? Nous sommes les bénévoles du don du sang, les malades ont besoin de vous… »

Maurice Durand