Vous identifier ou vous inscrire

Communiqués

Pas de nouveau communiqué

       
Vous êtes sur le site de l'amicale des anciens élèves, personnels, amis                 et associations du Lycée Emile Duclaux d'Aurillac.

Pour voir l'ensemble des pages dans leur intégralité (hors compte-rendus des réunions de l'amicale) il faut être inscritLes amicalistes inscrits peuvent voir toutes les pages du site.


logo4 1                               

Ce site devrait être vu avec Google chrome ou Firefox.
Liens amis

Bulletin de l'amicale (2017)

Couverture bulletin 2017

 

Editorial du Président

Le mot du Proviseur

Les Francs-Joueurs

Prix "Avos plumes"

"Graines de poètes"

Activités de l'Amicale

Souvenirs 

L'astronomie au Lycée

Photos de classe

Informations diverses

 

 

 

1.Éditorial du Président 

Ce bulletin n’est que l’un des moyens de vous rendre compte de la vie de notre association et du Lycée.

Une information plus complète et actualisée est disponible sur notre site que je vous invite à consulter régulièrement. Outre les comptes rendus des Conseils d’Administration et des Assemblées Générales, vous y trouverez de très nombreuses photos de classe, des informations sur la vie du Lycée et sur les activités proposées par l’amicale ainsi que des entretiens avec d’anciens élèves.

Pour nous permettre de vous tenir personnellement informés de l’actualité de notre association, je ne saurais trop vous encourager à nous communiquer votre adresse de messagerie et votre numéro de téléphone (par exemple en adressant votre cotisation à notre trésorier !)

Ce numéro illustre la diversité des activités pas toujours bien connues de l’amicale.

D’abord, ses interventions en faveur des élèves comme en témoignent les articles sur les résultats des Francs Joueurs (et Joueuses) et sur le projet pluridisciplinaire relatif à l’astronomie, ainsi que le palmarès des concours de nouvelles et de poésies.

Ensuite, les occasions de rencontre proposées aux anciens élèves, membres ou non de l’amicale (séances au planétarium du Lycée, participation à la journée « portes ouvertes », exposition de photos d’Albert Monier, compétition de golf sans oublier l’Assemblée Générale).

Le texte rédigé par Monsieur le Proviseur nous ramène à notre actualité désormais quotidienne. Avec humour, il constate qu’il était difficile de sortir du bahut, il sera désormais plus difficile d’y entrer !

Les articles de Christian Maurel et de Jean-Paul Bouchard rappelleront certainement des souvenirs à nombre d’entre nous. Nul doute pourtant qu’ils ne suscitent une certaine incrédulité parmi les plus jeunes ! En un demi-siècle la vie au lycée a bien changé.

Vous constaterez que le nombre de cotisants s’est stabilisé et que de nouveaux membres ont rejoint le Conseil d’Administration. Ce sont deux bonnes nouvelles dont il convient de se réjouir.

Certes, la situation financière demeure tendue et la recherche de nouveaux membres, une impérieuse nécessité. Merci de nous aider à faire connaître notre amicale, ouverte aux anciens élèves, professeurs, personnels administratifs et techniques.

C’est avec la volonté de voir notre amicale continuer encore longtemps à nous réunir que le Conseil d’Administration et moi même vous présentons, ainsi qu’à vos familles, nos vœux les plus sincères de joie et de bonheur au seuil de cette nouvelle année.

J.F.  BALTHAZAR

Président de l’amicale

 

 ------------------------------------

2.Le mot du Proviseur

 

Mise en sûreté

Depuis les attentats qui ont endeuillé notre pays, les établissements scolaires ont été invités à anticiper une attaque éventuelle en diminuant la vulnérabilité face aux actes terroristes. Un guide, Vigilance attentat : les bons réflexes, élaboré par le Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale a été proposé pour aider à organiser la prévention. Plusieurs préconisations et le rappel des consignes figurent dans ce guide. Le Lycée Emile Duclaux s’y est conformé.

La surveillance devant le portail a été renforcée et des appels à la vigilance ont été affichés aux différentes entrées. Les élèves et les personnels sont concernés et doivent signaler tout événement suspect.

Le plan particulier de mise en sûreté (PPMS) a dû être repris et complété. Ce document ne prenait en compte que les risques liés au climat, à l’environnement naturel ou urbain ; il intègre désormais le risque lié à la malveillance et à la volonté de nuire. Un diagnostic sécurité a été effectué et des procédures de confinement ont été définies. En cas d’intrusion malveillante à l’intérieur de l’établissement et dans la mesure où il n’est pas possible de s’échapper en totale sécurité, il faut, pour reprendre la formule utilisée par les rédacteurs du guide, « s’enfermer, se barricader, se cacher ». Les modalités d’application de ce programme ont été définies et communiquées aux intéressés. Un exercice de mise en sûreté a eu lieu le 11 octobre 2016 ; Il a permis de tester la réaction des élèves et des personnels. Il a aussi permis de reprendre et de préciser les consignes afin d’améliorer l’efficience du plan de mise en sûreté.

Une cellule de crise se rend opérationnelle en cas de besoin. Le proviseur, le proviseur adjoint et le gestionnaire en sont les responsables. Deux professeurs assurent l’assistance technique, l’un est Commandant de réserve, officier renseignement à la Direction militaire départementale (D.M.D.15), l’autre capitaine, officier traitant à la même Direction. L’infirmière, les personnels administratifs et l’agent chef font partie de l’assistance technique.

La Région Auvergne-Rhône Alpes a décidé d’investir dans la sécurisation des lycées. Des portiques ont d’ores et déjà été installés à l’entrée de plusieurs établissements. En ce qui concerne le Lycée Emile Duclaux, cet aménagement n’a pas été retenu du fait de la configuration des lieux. Un dégagement suffisamment important doit en effet permettre aux élèves d’attendre sans encombre devant les portiques. Ce dispositif qui ralentit la circulation des personnes ne peut se concevoir en lisière de la chaussée sans risque pour la sécurité.

Pour sécuriser les accès et contrôler les entrées il sera fait appel à la vidéosurveillance. Des caméras permettront de visualiser les abords des bâtiments et d’identifier les éventuelles intrusions de personnes étrangères à l’établissement. Il faut comprendre qu’il s’agit d’un dispositif complémentaire, d’une aide à la surveillance et en aucun cas d’une fin en soi. Par ailleurs, il faut préciser que le but n’est pas de contrôler les membres de la communauté scolaire. 

Il est prévu de consulter au préalable le conseil d’administration et d’adopter une « charte d’utilisation de la vidéosurveillance ». La conservation des images ne doit pas excéder un mois, le chef d’établissement est le seul à avoir accès aux enregistrements. Des déclarations à la CNIL et à la Préfecture sont nécessaires.

La question de la mise en sûreté était déjà présente lors de la conception du Lycée au dix-neuvième siècle, mais elle se posait d’une façon un peu différente. L’architecture monumentale, le mur d’enceinte couronné de grilles aux pointes acérées étaient bien destinés à impressionner, dissuader, intimider, protéger ; mais sans doute s’agissait-il autant de prévenir les sorties non autorisées que de prévenir les entrées de personnes indésirables. Le Lycée n’est pas, dans sa conception, un établissement ouvert sur l’extérieur. Refermé sur lui même avec ses cours intérieures, il suggère un ensemble monacal bâti autour de ses cloîtres. Cloîtrer, enfermer, confiner….

Certes, la cour centrale est « entrouverte » sur un de ses côtés. Des vitrages permettent en effet de voir le hall en contrebas et au-delà de regarder une frange du paysage urbain, de percevoir des bribes de « vie profane ». Mais cette bévue, cette transgression de la règle monacale a très vite fait réagir les tenants de la rigueur qui ont souhaité que les vitres soient « blanchies » et la perspective occultée. Un nettoyage de fond décidé au moment des travaux liés à la restructuration du lycée a redonné à l’ensemble toute sa transparence. On peut se demander s’il ne faudrait pas entreprendre une nouvelle campagne « d’opacification » pour cette fois soustraire les élèves et les personnels à la vue des éventuels intrus.

Le Lycée Emile Duclaux, cette « forteresse du savoir », dont l’épaisseur des murs ne cesse d’étonner, n’est pas invulnérable. Adjoindre des yeux à la carapace devrait améliorer sa capacité à organiser au mieux la défense passive qui prévaut dans les choix stratégiques du moment. Faudra t-il un jour envisager l’adjonction de « griffes » afin de passer à l’action? Il sera peut-être dès lors nécessaire de réhabiliter la salle d’arme et de redonner à la devise inscrite sur ses murs, « Courage, bravoure », la charge offensive qu’elle contenait en 1891.

Serge VIGNAUD

Le proviseur, 

 ------------------------------------

 3. Association Sportive

Rapport d'activités 2015-2016

L’association sportive a licencié 147 élèves soit 21.43% de l’effectif total du lycée. Ce nombre de licenciés se décompose en 68 filles (46.26%) et 79 garçons (53.74%). On se rapproche peu à peu d’une participation égale en pourcentage. Toutefois, nous devrions avoir beaucoup plus de filles licenciées car elles sont les plus nombreuses dans l’établissement.

Comme les années précédentes, nous avons participé au championnat du district d’Aurillac qui débouche sur les finales départementales en athlétisme, futsal, rugby filles et garçons, football à 7, badminton et hand-ball garçons.

Cette année, les résultats sont modestes avec une participation au championnat d’Académie en rugby garçons(second)

equipe de rugby 2016

Équipe de rugby

france badminton

Et une participation aux "France" en badminton (treizième)

raid aventure lyceen

Quatre équipes ont participé au Raid aventure lycéen qui se déroule fin septembre début octobre sur deux jours et demi dans les monts du Cantal autour du Lioran.

Une confirmation cette année avec une forte participation d’élèves désirant travailler leurs entraînements d’acrosport pour l’épreuve du bac. Le gymnase a souvent fait le plein le mercredi après midi en fin d’année. Ces élèves sont accueillis par les professeurs d’E.P.S. moyennant une licence à tarif réduit. C’est aussi une autre fonction, de notre A.S. que d’aider ces élèves et leur offrir des conditions de travail idéales pour affiner leurs productions.

 ------------------------------------

 

 4. Prix«Avosplumes»2015-2016

16ème Edition de ce concours organisé par le Lycée Emile Duclaux d’Aurillac.

Avec le soutien du Crédit Agricole Centre France, de la Librairie Point-Virgule, de la Maison des Lycéens, et de l’Amicale des Anciens du Lycée Emile Duclaux.

Pilotage : Serge Vignaud Proviseur

Organisation, maquette et corrections : Sophie Briat, Pierre Lovati, Nathalie Polfer, Professeurs documentalistes.

Merci à nos partenaires, aux professeurs de français, aux membres des groupes de lecture, aux membres du jury, à tous ceux qui ont contribué à la réussite de ce concours, et merci enfin aux 25 jeunes talents qui ont tenté leur chance.

PALMARES

Grand prix « A vos plumes » :
Hélène ROUCHY avec
«Tipicus auvergnatus»

Prix spécial du jury :
Aurore MABILAT avec
«Encre de nuit»

Prix jeune talent :
Louis MARCASTEL avec
«Sans titre»

Prix de l’Amicale des Anciens du lycée Emile Duclaux :  
Juliette HIAUT avec
«Confidences»


Prix de la maison des lycéens :
Louise LLAVORI
avec «Demain»

 

 ------------------------------------

 

5. Concours de poésies

Piloté par Serge Vignaud proviseur, et toute l’équipe de pilotage venue des établissements participants, ce

concours a obtenu un réel succès auprès des élèves. Nous remercions sincèrement, l’ensemble des membres

du jury, présidé par Denis LLavori, directeur de l’action culturelle du Département, ainsi que tous nos

partenaires et membres du jury qui figurent sur le recueil de poésies, disponible à la bibliothèque.

PALMARES

Prix « Graines de poète » :
Aurore MABILAT Lycée E. Duclaux avec
« Puisque les mots ne sont que 
vent »

 

Prix « Jeune talent »
Clément DELARBRE Lycée de Mauriac avec
« Le pouvoir des fleurs »

 

Prix « Coup de coeur du jury »
Lisa AUBERT Lycée R. Cortat Aurillac avec
« La Gamine »

A ce palmarès s’ajoute un prix Orphée qui récompense le meilleur poème de chacun des 9 établissements participants.

Comme pour le concours « A vos plumes » un recueil est disponible à la bibliothèque du lycée. 

 ------------------------------------

 

6. L’activité de l’amicale

Synthèse de l’Assemblée générale du 5 Juin 2016

Le Président remercie les membres présents et leur souhaite la bienvenue.

Un moment de recueillement est observé en mémoire des amis qui nous ont quittés depuis la dernière assemblée générale : Géraud Cussat, Pierre Layrolle, Georges Maury, Joseph Merlet, Jean-Lucien Rossignol.

Le Président ouvre la séance à 10 h15 et procède à l’examen des points inscrits à l’ordre du jour.

  1. Rapport moral et point sur les activités 2015-2016:

Au cours de l’année qui vient de s’écouler, le Conseil d’administration a mis en œuvre les orientations approuvées par l’assemblée générale de l’an dernier.

Comme les années précédentes, l’amicale a doté les concours littéraires « A vos plumes » et « Graines de poète » et elle a accordé une subvention à l’association sportive du lycée, les Francs Joueurs.

Elle a contribué à l’édition d’une brochure reprenant les travaux des élèves sur un projet relatif à l’astronomie.

Elle a participé à l’opération « portes ouvertes » organisée par le lycée, au cours de laquelle sont accueillis les futurs élèves et leurs parents.

Dans le cadre de la journée nationale « retour vers le bahut » lancée par l’association « Agir pour les associations des collèges et lycées français », l’amicale a organisé une exposition de photographies d’Albert Monier en liaison avec l’association Albert Monier. Cette exposition d’une semaine a présenté des œuvres provenant de la collection du Musée d’art et d’archéologie d’Aurillac. Elle s’est tenue dans l’ancienne chapelle du lycée (actuelle salle Lacoste).

Ces différentes actions n’auraient pas vu le jour sans l’appui actif et permanent que le proviseur du lycée et ses services nous apportent. Au nom de l’amicale, le Président les en remercie chaleureusement.

L’amicale a été représentée au Conseil d’administration du lycée par JF.Balthazar et à l’assemblée générale de l’association Cantal Passion par J. Besson.

L’amicale a été présente aux manifestations suivantes :

Dépôt de gerbe le 10 novembre devant la plaque commémorative des anciens tombés au cours des derniers conflits.

Inauguration de la plaque commémorative dédiée à Pierre Francfort, ancien élève mort en déportation. Remise de ses archives au lycée par Alain Le Méhauté, ancien élève.

Le site internet a continué à diffuser les informations sur la vie de l’amicale ainsi que sur les activités du lycée. Le nombre d’inscrits poursuit sa progression. Il compte aujourd’hui 166 inscrits, 29 de plus que l’an dernier et près de 4000 pages ont été vues entre mai 2015 et mai 2016.

Par ailleurs, Roger Delcaire a continué la mise à jour de la photothèque (les photos de classes des anciens élèves sont présentées dans le couloir menant au réfectoire) et la réalisation du bulletin annuel.

Conformément à ce qui avait été indiqué lors de la dernière assemblée générale, de nouvelles activités ont été proposées aux membres de l’amicale :

-    Deux séances au planétarium du lycée, animées par une professeure de mathématiques,

-    Une compétition de golf sur le parcours de Vézac-Aurillac.

Pour les prochains mois, le Conseil d’administration propose de reconduire les actions traditionnelles et de poursuivre les réflexions sur de nouvelles activités à proposer aux membres de l’amicale.

Après discussion tant sur les actions conduites que sur les projets, le rapport moral est approuvé à l’unanimité.

9


  1. Rapportfinancier:

Le trésorier indique qu’en 2010, l’amicale comptait entre 140 et 150 cotisants alors qu’elle n’en comptait plus que 116 en 2014 et 117 en 2015 pour 135 adhérents.

Le montant des cotisations comme celui des recettes totales est donc demeuré stable par rapport à l’an dernier. Le montant des dépenses a, en revanche, fortement augmenté (+ 20%). Si certaines lignes ont légèrement décru (bulletin annuel, frais de réception par ex) l’essentiel de l’augmentation des charges provient des frais liés au changement de version du logiciel de gestion du site informatique ainsi que de l’achat d’un logiciel pour le concours photos.

Malgré le déficit constaté cette année (708 euros), les réserves de l’association demeurent convenables (8500 euros). Cette situation n’est évidemment pas satisfaisante, il convient au moins de parvenir à l’équilibre le plus rapidement possible.

Après discussion, notamment sur les divers moyens de susciter de nouvelles adhésions et de trouver de nouvelles recettes, le rapport financier est approuvé à l’unanimité.

Le Président tient à remercier Jean Besson pour le travail accompli comme trésorier. Il souligne qu’au-delà de ces responsabilités, il participe activement à la bonne marche de l’amicale.

  1. Fixationdelacotisationannuelle:

L’assemblée générale décide de maintenir à 25 euros la cotisation annuelle.

  1. Renouvellementdu1/3desmembresduConseild’administration:

Les membres du Conseil d’administration dont le mandat est renouvelable cette année sont : Gérard Bioulac, Georges Fialon, Jean-Louis Michalet, André Rouquet.

Pierre Layrolle, décédé, et Jacques Vidalenc démissionnaire doivent également être remplacés. André Rouquet et Marc Ferrandon ne souhaitent pas solliciter un nouveau mandat.

Le président exprime les regrets de l’ensemble des participants devant cette décision et les remercie pour leur action au sein du Conseil.

Ont accepté le renouvellement de leur mandat au sein du Conseil d’administration : Gérard Bioulac, Georges Fialon, Jean-Louis Michalet.

Charles-Vincent Peytavy présente sa candidature.

Aucun autre participant ne présentant sa candidature, l’assemblée générale élit à l’unanimité Gérard Bioulac, Georges Fialon, Jean-Louis Michalet et Charles-Vincent Peytavy membres du conseil d’administration.

  1. Questionsdiverses

Plus aucun point n’étant inscrit à l’ordre du jour et plus personne ne demandant la parole, le Président remercie les présents pour leur participation aux débats et lève la séance à 12h.

NB : L’intégralité des travaux de l’assemblée générale est consultable sur le site internet de l’amicale.

Compte rendu financier exercice 2015

Compte d’exploitation

Produits 2013 2014 2015
cotisations 2625,00 2900,00 2925,00
produits financiers 120,76 88,78 69,43
  2745,76 2988,78 2994,43

Charges      
frais divers de gestion 446,00 271,78 882,44
frais affranchissement 531,79 474,81 528,00
frais de réception 139,20 161,10 147,87
bulletin annuel 825,34 858,82 774,14
soutien aux élèves 1470,00 1320,00 1370,00
  3412,33 3086,51 3702,45

Résultats -666,57 -97,73 -708,02

   

Bilan 31/12/2013 31/12/2014 31/12/2015
net disponible 9367,59 9269,86 8561,84
 

10


Conseil d’administration

Année scolaire 2016-2017

Membres élus

Président :

BALTHAZAR Jean-François Le Mazet 15150 SIRAN Tél.: 06 31 11 11 30

Voir Email sur la page du site contacts

Vice-président délégué :

MICHALET Jean-Louis

Les Aigues 15190 MONTBOUDIF Tél.: 06 76 00 71 49 - 
Voir Email sur la page du site contacts

Vice-président :

DELCAIRE Roger

8 avenues des Reaux 15250 JUSSAC

Tél.: 04 71 46 92 75

 

secrétaire :

BESSON Jean

Le Roc 15290 La Segalassiere Tél.: 06 32 55 24 68

Voir Email sur la page du site contacts

 

Secrétaire- adjoint :

BONAFE Jean-Paul

13 rue Charles Dullin 15000 AURILLAC Tél.: 04 71 48 28 62 -

Voir Email sur la page du site contacts 

Trésorier :

PEYTAVY Charles-Vincent

10 rue Raymond Bastid 15000 AURILLAC

Tél.: 06 87 22 52 71

 

Trésorière adjointe :

CUSSAT Nicole

13 rue du midi 15000 AURILLAC Tél.: 04 71 63 59 16 -

Voir Email sur la page du site contacts 

Autres MeMBres :

BALTHAZAR André

10 rue CH Dullin 15000 AURILLAC

Tél.: 04 71 48 42 10

Voir Email sur la page du site contacts

BIOULAC Gérard

20 av du Golf 15130 YTRAC

Tél.: 04 71 47 70 91

Voir Email sur la page du site contacts

 

DURAND Maurice

11 Route de Pons 15120 Montsalvy

Tél.: 04 71 49 21 65

Email 

 

CHAPAT Bernard

Le Maigre 15500 Charmensac Tél.: 06 13 51 76 04

Voir Email sur la page du site contacts

 

DAGUZON Marie

2, chemin de la rivière

15130 SANSAC DE MARMIESSE Tél.: 04 71 62 82 57

 

FAUBLADIER Alain

28 Allée Couderc 15130 ARPAJON sur CERE Tél.: 04 71 64 15 15

Voir Email sur la page du site contacts

FIALON  Georges

Brau 15290 La SEGALASSIERE Tél.: 04 71 62 23 38

 

MAYENOBE Christiane

2 rue Roche Taillade 15000 AURILLAC

Tél.: 04 71 63 44 34

Voir Email sur la page du site contacts

 

RIGAL Yves

84 rue des Ecoles 94000 CRETEIL

Tél.: 06 80 06 87 36

 

Membres  d’honneur

RAYMOND Fernand

9 rue des hêtres 15000 AURILLAC

AMOUROUX  Jean-Pierre

Rue du Plomb du Cantal 15800 VIC Sur CERE

 

 ------------------------------------

7. Souvenirs et poèmes

Elections présidentielles au pensionnat...

En ces jours d’automne 1965, les discussions allaient bon train entre les élèves des classes de terminales du Lycée Emile Duclaux d’Aurillac On parlait des élections présidentielles. La campagne battait son plein. Les candidats étaient nombreux pour ce premier tour : François Mitterrand, Jean Lecanuet... quelques autres, et bien sûr le Général de Gaulle.

Pour les pensionnaires, les informations étaient rares. Que pouvaient-ils connaître des programmes des candidats alors que la lecture des journaux leur était totalement interdite ? Ils ne savaient que ce que leurs camarades externes pouvaient leur en dire du moins ceux qui lisaient les journaux, regardaient la télévision ou avaient la chance d’en parler en famille.

D’une manière générale, les enseignants ne parlaient pas de l’actualité politique. Souci de laïcité, d’ob- jectivité, de neutralité...

Quand les questions étaient posées et que les élèves s’interpellaient, immanquablement leur professeur de philosophie s’écriait, avec l’emphase liée à sa fonction : « que les flots boueux de la politique s’arrêtent aux portes du temple de la pensée ! » Cependant, il appelait régulièrement les élèves à la raison critique, à l’engagement et à la responsabilité.

Leur professeur d’histoire, de son côté, leur avait longuement parlé de la guerre d’Espagne, de la Résis- tance dans le Cantal, dont il était déjà, un spécialiste, du fonctionnement de la Bourse et surtout, de l’affaire Ben Barka dont tout le monde parlait à ce moment-là.

Le premier tour de l’élection présidentielle approchait. Les candidats allaient présenter leurs programmes pour la dernière fois à la presse. Dans une réunion improvisée dans la cour, les élèves pensionnaires déci- daient de mandater une délégation qui irait négocier auprès du proviseur le droit d’entendre les candi- dats le soir même à la télévision.

La délégation fut rapidement constituée : les « chefs de classe » des internes des élèves de Terminales (Philo, Sciences ex et Mat élem ) renforcés par un élève reconnu par tous pour son charisme et sa capacité d’argumentation.

Maintenant, il s’agissait d’obtenir le rendez-vous, et pour cela, de remonter toute la hiérarchie : surveillant général, censeur, proviseur enfin. Par un surveillant, on apprit à 19 heures, au repas du soir, que la délégation serait reçue à 19h30.

Après le repas, la délégation entrait dans le bureau du proviseur. Le chef de classe de Philo formula la demande, et tous attendirent la réponse du chef d’établissement, solidement installé dans son fauteuil. C’était non, et sans explications.

Les élèves n’en restèrent pas là. Ils avaient décidé d’argumenter. Les externes avaient le droit de savoir, de lire les journaux, de regarder la télévision. Et les pensionnaires n’avaient pas ce droit, ce n’était pas juste. De plus, la politique, ça les concernait aussi, même si aucun d’entre eux, n’avait encore le droit de vote, fixé à ce moment-là à 21 ans. On ne pouvait pas en même temps apprendre ce que sont les Droits de l’Homme et du Citoyen, la résistance à l’opposition, l’esprit critique, la nécessité de s’engager pour des causes justes, et n’avoir soi-même aucun droit, même pas celui de savoir.

Rien n’y fit. Le proviseur expliqua que c’était inutile, qu’ils n’étaient pas en droit de voter, et que par conséquent ça ne les concernait pas, et qu’ils étaient là pour faire des études et non de la politique, et qu’en plus, ultime argument, les partis politiques cherchaient à manipuler la jeunesse, ce qui était into- lérable, tant pour les parents que pour l’administration.

La montre tournait, et l’heure de l’émission approchait. La dernière estocade ne changea rien- on avança que les élèves attendaient dans la cour d’honneur du Lycée et qu’on ne pouvait prévoir leur réaction en cas de refus et déclencha la colère du proviseur qui se fit menaçant : même l’année du bac, on pouvait exclure des élèves, et puis à cette heure-là, on devait déjà être en étude du soir.

La délégation quitta le bureau. Les pensionnaires des classes terminales attendaient dans la nuit froide et noire, les poings serrés au fond des poches de leurs blouses. On expliqua que la demande était refusée, et on en donna rapidement les raisons. A peine un léger brouhaha et les élèves firent demi-tour pour regagner leur salle d’étude accompagnés de leur surveillant d’internat.

Une fois de plus ils n’avaient rien obtenu. On dirait aujourd’hui que l’initiative des élèves était une démarche citoyenne. Ils considéraient en effet que les problèmes politiques devaient être les problèmes de tout le monde, et qu’ils avaient le droit de s’occuper des choses dont l’administration disait qu’elles ne les concernaient pas.

Enfin, leur volonté collective visait à produire du droit, droit au savoir, droit à l’information.

Christian Maurel.

Ndlr : la rédaction précise que ces avis n’engagent que leur auteur.

 ------------------------------------

Le «quillou»

Je me promenais, il y a quelques jours, dans les cours désertes de notre cher lycée, et en passant dans la cour des petits, un souvenir a surgi, en regardant ces grands murs gris, j’ai pensé aux quilloux.

Chaque année, et je vous parle là des années 60, une tradition revenait à l’automne avec une grande régularité, et constituait pendant les récréations, la principale attraction de la cour des 6èmes, c’était les jeux de billes, et en particulier le quillou, dont le nom ne figure certes pas dans le dictionnaire, mais qui doit allumer les souvenirs des quinquas, sexas et autres anciens.

Le jeu concernait trois types bien distincts de participants, je dirais aujourd’hui, les « entrepreneurs », les joueurs, et enfin les badauds.

L’entrepreneur possédait dans ses poches un capital de billes conséquent, et dès le début de la récré, il s’asseyait contre le mur, les jambes écartées, et construisait son quillou, (petite pyramide de 4 billes, trois en triangle pour la base, surmontée d’une quatrième) Il s’agissait de billes en terre cuite colorée, que l’on pouvait se procurer soit dans certains commerces en ville, soit sur le marché parallèle, à l’intérieur du lycée.

Se présentait alors le joueur proprement dit, qui avait le droit, en se plaçant face au quillou à deux grands pas de distance, de lancer sa bille pour tenter de démolir le quillou. En cas de succès, il ramassait les quatre billes, et en cas d’échec, la bille tirée finissait dans la poche de l’entrepreneur.

De part et d’autre, le public commentait la partie, et parfois quelques chamailleries survenaient dues le plus souvent à des tentatives de triche, bien vite découvertes. Je me souviens d’un pensionnaire, origi- naire de la Châtaigneraie, qui avait fait un trou dans la semelle de sa pantoufle, et qui posait le pied sur une bille égarée, celle-ci disparaissait comme par magie lorsqu’il levait son pied…

Une variante du quillou traditionnel proposait une pyramide de 10 billes, ‘’ tirable’’ à cinq grands pas, mais qui nécessitait pour l’entrepreneur, l’aide de ‘’ramasseurs ‘’ car les billes jetées de plus loin, rebon- dissaient et risquaient de se perdre ....dans les poches du public.

Je me souviens avec plaisir, de cet intrépide collègue, qui bâtit un jour, un quillou de 50 billes, à tenter à vingt grands pas, et dont le résultat ne fut pas à la hauteur de ses espérances. A peine la pyramide dressée, les premiers joueurs commencèrent à lancer, et spontanément, un véritable maul hurlant fonça sur le quillou, un magistral coup de pied fit éclater l’édifice, et en un éclair, toutes les billes disparurent, l’histoire ne dit pas quels en furent les bénéficiaires....

Aux premiers jours frisquets de Novembre, les billes disparaissaient pour un an, et je dois dire qu’encore aujourd’hui, il m’arrive comme au bon vieux temps, de construire un quillou et de reculer de deux pas, pour vérifier que je n’ai pas perdu la main....

JP Bouchard.

Elève de 1963 à 1968

 ------------------------------------

8. L’astronomie au Lycée

 Depuis 7 ans que le petit planétarium est installé au lycée, élèves, profs et invités ont la tête dans les étoiles! Les sorties dans les nuits froides des alentours d’Aurillac permettent d’admirer le ciel tout en ayant la chance de regarder dans les télescopes de nos partenaires! C’est aussi la troisième année qu’une équipe pluridisciplinaire monte un projet autour de l’astronomie en classe de seconde.

Débutée lors de l’année scolaire 2013-2014, cette expérience est née d’un travail autour de l’histoire des sciences de l’astronomie. Après des séances de découverte puis de recherche en histoire, géographie et mathématiques, les élèves ont réalisé des panneaux d’exposition ( visibles en salle 25). Elle s’est achevée par la venue exceptionnelle de Jacques Laskar, membre de l’Académie des Sciences pour une conférence sur les paléoclimats et les possibles collisions entre planètes. Il nous a fait l’honneur d’être le parrain de notre projet « entre Ciel et Terre » l’année suivante. En 2014-2015, le projet a donc grandi et s’est ouvert à toutes les disciplines des sciences aux lettres, et a été mené avec deux classes de seconde. Là encore les initiatives et sollicitations n’ont pas manqué. Ateliers découverte, sorties, visite au Museum, voyage à la Cité des Sciences de Toulouse... les élèves ont été plongés dans la peau de journalistes en herbe, chargés de présenter sous le format d’un magazine, des éléments de leurs recherches. Après un travail parfois dur et de longue haleine, les élèves ont été surpris de l’ampleur du travail qu’ils avaient accompli et dont vous pouvez prendre connaissance :   http://issuu.com/duclaux/docs/magazine_24_avril

Pour l’année 2015-2016, nous voici « A destination de Mars entre sciences et fiction » avec les seconde 3, travail autour des carnets de voyage d’Imago Sekoïa, des Iles d’Auvergne au Continent de Mars, présentés par son auteur Franck Watel. Les élèves après une phase d’appropriation de savoirs au travers des séances proposées par leurs professeurs, l’étude de documentaires, de films (« Seul sur Mars ») et d’ouvrages de science fiction, ont fait un travail de recherche par groupe autour du thème. Ils ont ensuite exploité leurs recherches en produisant un récit futuriste mettant en valeur les résultats tant scientifiques que littéraires obtenus.

La lecture du e-livre est possible ici : https://issuu.com/duclaux5/docs/dossier_eudes_version_3 (surtout ne pas oublier d’ouvrir les liens page 45 !) et le bilan pédagogique ici : http://eduscol.education.fr/expe- ritheque/consultFicheIndex.php?idFiche=12483. Nous remercions l’Amicale des Anciens du Lycée pour son aide qui a permis l’impression de quelques exemplaires papier.

Quelle sera notre destination l’année prochaine ? A suivre…

------------------------------------ 

Remise du prix « découvrir lunivers » à lyon

Le 15 juin, la classe de 2°3 a fait le voyage en car à Lyon pour recevoir le premier prix (catégorie lycées) du concours «Découvrir l’univers», organisé par la SF2A (Société Française d’Astronomie et d’Astrophysique).

Le groupe a été accueilli vers 10 h pour une visite commentée de l’Observatoire de Lyon à Saint-Genis- Laval : histoire de L’Observatoire, présentation du projet MUSE et observation de taches solaires dans le télescope de l’observatoire.

Après le déjeuner dans le parc de l’observatoire, visite guidée du Planétarium de Vaulx-en-Velin et projec- tion du film Le Rêve d’Icare dans la salle équipée d’un dôme-écran géant, où a eu lieu ensuite la remise des prix (un télescope Skywatcher et sa monture, notamment, pour le lycée). Il y avait trois prix : un pour les lycées, un pour les collèges, un pour les écoles. Ils étaient remis notamment par Hervé Wozniak, président de la SF2A, et Isabelle Vauglin, astrophysicienne à l’Observatoire de Lyon. Et puis un goûter...

Emmanuelle Boyer

Professeure de Mathématiques

 

Quelques photos supplémentaires du projet, mais il y en a beaucoup dans les pages 46 et 47 du livre de 2015-2016 ( jointes en pdf ) ou dans le magazine de 2014-2015 ( n’hésitez pas à me les demander si vous voulez plus de qualité )

lycee1

lycee2

Présentation des Iles d’Auvergne dans la cour du lycée par Franck Watel le 6 novembre 2015.

 lycee3

16

Un cherche-étoiles utilisé par les élèves.

 

lycee4

Observation de l’éclipse de Soleil le 20 mars 2015 sur le plateau de sport du lycée.

 ------------------------------------ 

8. Photos de classes TES1

Année scolaire 2015-2016 - Terminale ES 1

tes2

Année scolaire 2015-2016 - Terminale ES 2

tl

Année scolaire 2015-2016 - Terminale L

 ts2

Année scolaire 2015-2016 - Terminale S 2

 lycee9

Année scolaire 2015-2016 - Terminale S 1


9. Informationsdiverses
Nos anciens ont du talent :

leurs dernières parutions :

  • *de   Christian   MAUREL   et   Patrick  NOUGIER

18         «Construire son devenir et faire l’histoire».


  • *de Claude JEAN «Clarisse», éditionsAmalthée.

4ème roman

à découvrir !

 

Informationsdiverses

Adhésion à l’amicale :

Cette dernière est ouverte aux anciens élèves ainsi qu’aux personnels enseignants, administratifs et de service qui ont fréquenté le lycée au moins une année. Transmettez à notre adresse, les coordonnées d’anciens, prêts à nous rejoindre, ou demandez à ces derniers de le faire directement auprès de l’un des membres du bureau, ou de tout autre membre.

L’adhésion donne automatiquement accès au site et à la vidéothèque.

           19


Notre adresse :

Amicale des Anciens du Lycée Emile Duclaux

B.P. 517 - 15005 AURILLAC CEDEX

Site :

ancienslyceeduclaux.cantalpassion.com

Année scolaire 2015-2016 - Terminale ES1

Bonne Année

Tous les membres du conseil d’administration de l’amicale vous présentent leurs voeux

les plus cordiaux pour l’année 2017

et vous donnent rendez-vous à la prochaine assemblée générale.

A bientôt.